Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 00:00

Claude François

 

surnommé "Cloclo"

 

né le 1er février 1939 à Ismaïlia en Égypte 

 

Décédé accidentellement le 11 mars 1978 à l'âge de 39 ans à Paris, est un chanteur populaire français des années 1960 et 1970.

 

Il est notamment l'un des auteurs-compositeurs et le premier interprète de Comme d'habitude, adapté en anglais par Paul Anka sous le titre mondialement célèbre de My Way.

 

Origines

Contrairement à ce qu’a prétendu un article du Progrès en mars 20121, la famille paternelle de Claude François est non pas lyonnaise mais vosgienne2

 

Nicolas Joseph François, né à Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges) en 1835, et Marie Anne Delphine Callon, née à Mars (Ardèche) en 1845, se sont mariés en 1872 à Port Saïd (Égypte), où Nicolas Joseph François était télégraphiste pour la Compagnie du canal de Suez.

 

Leurs trois enfants, Gustave, Elisa et Adolphe voient ainsi le jour successivement à Port Saïd, Suez et Ismaïlia.


Adolphe François est tué dans la Marne en 1915, lors de la Première Guerre mondiale, alors qu'il n'a que trente-cinq ans1

 

Il laisse trois enfants, dont Aimé François3, lesquels travaillent comme chefs du trafic du canal de Suez.


Aimé François épouse une Italienne, Lucia Mazzei4, dite « Chouffa »

 

La famille de Lucia est originaire de Calabre, en Italie.

 

Lucia s'occupe du foyer familial et a longtemps joué du piano.

 

Ses deux frères, l'un violoniste, l'autre pianiste, accompagnaient les films muets, puis ont joué pour le five o'clock tea de l'armée britannique qui occupait le canal de Suez.


Le couple a deux enfants :

  • Marie-Josée François, dite « Josette », née en 1934, la fille aînée, qui écrira ses mémoires en 20085
  • Claude Antoine Marie François, né en février 1939 : il est de tradition chez les François d'appeler les garçons par un prénom commençant par un A, mais sa mère imposa le prénom de « Claude »

 

Antoine lui fut donc attribué en deuxième prénom et Marie, le prénom de la Vierge, en troisième pour protéger l'enfant.

 

  1. a et b Sophie Majou, « L’arrière-grand-père paternel de Cloclo était Lyonnais ! » [archive], Le Progrès, 25 mars 2012.
  2. Véronique Tison, « Du rififi dans la généalogie de Cloclo » [archive], La Revue française de généalogie, 12 mai 2012.
  3. Né à Ismaïlia, le 2 mars 1908 et mort à Nice dans les Alpes-Maritimes, le 19 mars 1961.
  4. Née à Ismaïlia le 20 février 1910, et morte le 22 décembre 1992 à Paris 8e.
  5. Josette François, Claude François, mon frère, Éditions Hors Collection, février 2008.
  6. Biographie détaillée de Claude François [archive], sur MesBiographies.com.
  7. Claude François, Mémoires inédites, Éditions Carrère & Michel Lafon, 1985, pp. 11-12.
  8. Jusqu'en 1965, le baccalauréat comportait une première partie, et une deuxième partie. L'obtention de cette première partie était obligatoire pour passer en terminale et postuler au baccalauréat.
  9. a, b, c, d, e et f Biographie détaillée de Claude François, sur MesBiographies.com.
  10. Caillet, Sylvie & François, Claude Jr., Qui était Claude François ? (retranscription d'une interview), éd. Fernand Lanore, mars 1982, pp. 13-14.
  11. Claude François, Mémoires inédites, Éditions Carrère & Michel Lafon, 1985, p. 18.
  12. Claude François, Mémoires inédites, Éditions Carrère & Michel Lafon, 1985, p 19
  13. Claude François, Autobiographie par Fabien Lecœuvre, Albin Michel, 2012, pp. 33-35.
  14. François Jouffa, François Claude (1939-1978) [archive], sur Encyclopædia Universalis.
  15. Cinq entretiens avec Claude François [archive], Ina.
  16. Cf. Clo-Clo, le film de sa vie.
  17. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Biographie, sur claudefrancois-lesite.fr, op. cit.
  18. Claude François [archive], sur RFI musique : « Le début des années 1960 est une époque de grands bouleversements pour la variété française. Commence l’ère de "Salut les Copains", émission de radio célèbre, des reprises en français de grands tubes américains, du twist et autres yé-yé. »
  19. Claude François, sur RFI musique : « Claude François se fait engager dans la formation d’Olivier Despax, les Gamblers. Mais la situation rester précaire. Les cachets ne sont pas très importants […]. »
  20. Biographie détaillée de Claude Francois, sur MesBiographies.com.
  21. Claude François (1939-1978), un mythe de la chanson française qui avait peur de tout [archive], sur le site bilingue français-russe La langue française : « Un jour de l’automne 1962, dans les couloirs d’Europe 1, on voit, "un jeune inconnu, tenant dans sa main un disque 45 tours… Il s’accrochait à ce disque comme à une bouée de sauvetage. Il me dit qu’il ne quitterait pas cet endroit avant d’avoir rencontré Daniel Filipacchi1 ; c’était presque une question de vie ou de mort. Pendant que j’écoutais sa chanson (Belles, belles, belles), je le regardais, tiré à quatre épingles, aussi nerveux que touchant… Daniel promit qu’il passerait son disque deux fois par émission tous les jours de la semaine… En 1962, l’émission de Daniel était la seule écoutée par toute la jeunesse du pays" (note 2 : Jean-Marie Périer, Mes années 60 (Ed. Fillipacchi, 1998)). »
  22. Hommage à Claude françois, sur LEXILOGOS Claude François [archive].
  23. a, b, c, d, e, f, g et h Claude François, sur RFI musique.
  24. Biographie [archive], claudefrancois-lesite.fr
  25. France Gall : le destin d'une star-courage par Grégoire Colard, son attaché de presse [archive], senioractu.com, 5 octobre 2007 : « sa première grande passion commence en 1964, puisqu’elle va vivre une histoire impossible avec Claude François. »
  26. Interview réalisée en 2006 dans le cadre de la Collection Claude François des Éditions Atlas [archive].
  27. Claude François, Mémoires inédites, Éditions Carrère & Michel Lafon, 1985, pp. 63-65.
  28. Richard Harris chante My Boy [archive]
  29. Claude François, Autobiographie, par Fabien Lecœuvre, Albin Michel, édition 2012, 393 p., p. 201.
  30. Claude François (1939-1978), un mythe de la chanson française qui avait peur de tout, op. cit..
  31. Claude François, Autobiographie, op. cit., p. 202.
  32. Claude François, Autobiographie, op. cit., p. 203.
  33. Repris en italien sous le titre Piange il telefono par Domenico Modugno en 1975.
  34. L'origine en est une chanson américaine de 1968, The Telephone Call, sur CBS/COLUMBIA, cf. Topic: The Telephone Call / Tina & Daddy [archive], sur SHS secondhandsongs.
  35. Claude François, Autobiographie, op. cit., pp. 240-241.
  36. Attentat Hilton Londres : interview Claude François [archive], sur ina.fr.
  37. Et Giscard avait choisi Claude… [archive] (source : Josette Martin, Claude François. L'envers du décor, Éditions Carrère & Michel Lafon, mars 1987). Voir aussi Claude François, Mémoires inédites, Michel Lafon, Carrère, 1985, p 186
  38. Source: Arte.
  39. Au volant de sa Mercedes 450 SEL 6.9.
  40. Retranscription d'une interview, Caillet, Sylvie & François, Claude Jr., Qui était Claude François ?, éd. Fernand Lanore, mars 1982.
  41. Song artist 331 - Claude Francois [archive]
  42. Pochette de disque [archive]
  43. Claude François s’est électrocuté". Par le major Bernard Jacquinot [archive], Propos recueillis par Bertrand Tessier, Paris Match, 15 mars 2012.
  44. a et b Trente ans après son décès, Claude François est toujours rentable [archive] sur afp.google.com. Mis en ligne le 11 mars 2008, consulté le 22 novembre 2009.
  45. a et b Laurent Delahousse, Un jour, un destin, 21 octobre 2011.
  46. Cloclo, un business «forever» qui génère des millions [archive], Le Figaro, 29 février 2008.
  47. La cave de Claude François mise aux enchères à Drouot [archive], Journal d'Antenne 2, 3 mars 1982, archives de l'INA.
  48. Claude François Jr, op. cit.
  49. Il est notamment l'auteur du pont.
  50. Détail précisé par Claude François Jr, ibid., Le Figaro.
  51. Ibid., Le Figaro, 2008.
  52. Société d'édition créée par Claude François en 1967.
  53. Léna Lutaud, « Cloclo, un business "forever" qui génère des millions », Le Figaro, 29 février 2008.
  54. Le label Because rachète les droits de l'œuvre de Claude François [archive], Le Monde, 25 novembre 2009
  55. Fiche de la chanson [archive].
  56. Fiche de la chanson [archive].
  57. Nous sommes tous Claude François [archive], Francofolies 2008
  58. a, b, c, d et e Bertrand Dicale, « Claude François forever, envers et contre tous [archive] » sur rfimusique.com. Mis en ligne le 11 mars 2008, consulté le 22 novembre 2009.
  59. Marcela Iacub, Cloclo en VO [archive], Libération, 13 avril 2012.
  60. Ludovic Dunod, Dans les pas de Claude François [archive], Le rendez-vous des voyageurs, le blog de Si loin, si proche, RFI, 26 avril 2012.
  61. 4 700 000 albums sont certifiés par la SNEP, qui décerne les certifications à la demande expresse de chaque société phonographique, après qu'un cabinet d'expertise comptable a lui-même certifié, après vérification des comptes auprès de la société, que le seuil des ventes requis est atteint. Ainsi, l'album Dix ans déjà est certifié Double platine (600 000 exemplaires) en 2001.
  62. Il n'y a pas de source actuelle fiable sur le nombre de disques vendus, toutefois, au 31 décembre 2007, Le Figaro Musique (cf. infra) évoque un total de 62 millions de disques et envisage 150 000 à 200 000 albums et un marché des DVD de 70 000 à 100 000 pour 2008.
  63. Ludovic Perrin, « Cloclorico [archive] » sur liberation.fr. Mis en ligne le 11 mars 2008, consulté le 22 novembre 2009.
  64. Les Ventes par Artiste de 1955 à fin 2008 [archive] sur infodisc.fr. Consulté le 22 novembre 2009
  65. Un 45 tours pour Nicolas Pinelli, 1974, disque Flèche Phonogram, Face A : J’ai entendu pleurer maman (P. Marfisi - F. Léandri), Face B : À la vie, à la mort (Claude François - Jean-Pierre Bourtayre - Noé Willer) et Podium, numéros Nos 27 à 31, 33 à 39, de 1974 à 1975.
  66. Claude François en quelques chiffres [archive] sur nouvelobs.com. Mis en ligne le 10 mars 2008, consulté le 22 novembre 2009.
  67. Les secrets de la carrière posthume de Claude François [archive] sur lefigaro.fr. Mis en ligne le 4 mars 2008, consulté le 22 novembre 2009.
  68. http://frenchmusic.forumactif.com/t105-claude-francois-elvis-presley [archive]
  69. Parce que je t'aime mon enfant [archive]
  70. Lexilogos sur Claude François [archive]
  71. Claude françois et podium [archive], interview par Philippe Bouvard, 9 décembre 1972
  72. Magnolias for ever [archive], émission du 28 février 1978
  73. Alexandrie Alexandra (enregistrée le 9 mars) et I believe in Father Christmas (dernière apparition publique télévisée, enregistrée le 10 mars 1978 [archive]) à Leysin en Suisse
  74. Claude François, Day Dreamer [archive], 10 mars 1978 à Leysin
  75. [PDF] Louis Harris, « Claude François 25 ans après - Le palmarès de ses chansons [archive] » sur lh2.fr. Consulté le 22 novembre 2009
  76. Décédée le 13 novembre 2011 à l'âge de 73 ans. Anglaise, Janet était née à Nottingham le 4 novembre 1939.
  77. Le patronyme se rencontre aussi orthographié « Forest » : cf. Christophe Chadefaud, Jérémie Renier: "Claude François était devenu ma drogue" [archive], L'Express, 15/03/2012 : « Isabelle Forest, la mère de ses deux fils. » et La famille de Claude François bouleversée par « Cloclo » [archive], Le Parisien.fr, 19 février 2012 : « à l’issue de la projection privée de « Cloclo », Isabelle Forest ne cache pas son émotion. »

Partager cet article

Repost 0
Published by OverBlog - dans Biographie
commenter cet article

commentaires

Présentation

juke1.gif

vumetredeux.gif
La vie est trop courte pour écouter triste
 <script id="_waus22">var _wau = _wau || [];
_wau.push(["colored", "xf1dmaymbd3b", "s22", "ffc20e000000"]);
(function() {var s=document.createElement("script"); s.async=true;
s.src="http://widgets.amung.us/colored.js";
document.getElementsByTagName("head")[0].appendChild(s);
})();</script>

http://pagesperso-orange.fr/pastel-cousin/livre-d%27or-texte-logo.JPG
 
Réveillez-le !!!
Boutique

Recherche

Radios

 

6928749_n.jpg

Pages

Liens