Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 00:00

Samedi 11 mars 1978

14H 10

46 Boulevard Exelmans



 

Journée fatale dans la vie de Claude François

Journée qui reste encore aujourd'hui pour des millions de français une date marquante dans la mémoire des années 70

 

Flash-back sur un samedi au soleil qui fait pleurer la France

 

Entré tard dans la nuit en avion privé de Leysin en Suisse, où il a tourné avec beaucoup d'avance une émission de Noël pour la chaîne de télévision anglaise BBC

 

Claude François se réveille vers 13 heures le samedi 11 mars 1978

 

La journée s'annonce chargée

 

Son attachée de presse Marie-Thérèse Dehaeze est déjà là et lui rappelle qu'il est attendu sur le plateau de la SFP, aux Buttes-Chaumont, à 14 H, pour enregistrer "Les Rendez-Vous du Dimanche", diffusé le lendemain

 

De toute évidence, Cloclo sera en retard, d'autant que le soleil qui règne sur Paris ce jour-là l'incite à se prélasser sur sa terrasse en prenant son petit déjeuner avec sa compagne Kathalyn et son attachée de presse

 

Après avoir passé des coups de fil à sa famille pour préparer le WE au moulin et prévenu la production de l'émission de son retard

 

Cloclo descend dans la salle de bains pour se préparer...


 

 

  14h10

Tandis que les fans attendent la sortie du chanteur en bas de chez lui, tandis que sur le plateau de la SFP les autres invités de l'émission terminent de répéter, un drame est en train de se nouer dans la salle de bains de l'artiste


Claude se dirige vers sa salle de bain pour prendre une douche

Il est sur le point de sortir de sa baignoire qui finit de se vider, quand il remarque pour la "millième fois" que l'applique qui se trouve au-dessus de lui est encore de travers

 

Claude était connue pour sa minutie du rangement, et dans un geste presque habituel et machinal la remet droite mais deux de ses doigts restent collés suite à un court-circuit dû à un fil électrique défectueux

 

C'est l'électrocution

 

Claude tout en tentant de se dégager, appelle à l'aide parun cri déchirant suivi d'un bruit sourd alertent Kathalyn et Marie-Thérèse Dehaeze (son attachée de presse) qui se trouvaient dans la pièce voisine réalisent immédiatement ce qui vient de se passer

 

Elles coupent l'électricité, sortent le corps de la salle de bains et tentent de le ranimer

 

Les secours sont prévenus mais il est trop tard





La salle de bains du drame, photographiée le lendemain de l'accident

L'installation sanitaire et électrique datait des années 1960 et rien ne laissait  allait devenir le théâtre d'un terrible drame





Marie-Thérèse coupe l’interrupteur et Kathalyn tente de le dégager.

Elle traîne le corps convulsé de Claude hors de la salle de bains.

Les pompiers arrivent après que Kathalyn aie tenté la réanimation par le bouche à bouche.

Puis tous les moyens de réanimations sont tentés par les servies de soins intensifs….ventilation assistée, massage cardiaque…son pouls repart une minute trente…deux minutes….

Puis soudain arrêt cardiaque, suivi d’une embolie pulmonaire emportent Claude à tout jamais.

Cloclo est mort.

Dehors les fans s’interrogent et comprennent qu’il vient de se passer quelque chose de grave.

Quelques instants plus tard, la nouvelle tombe comme une bombe !

Leur idole ne les saluera plus jamais.


C’est la stupeur dans la France entière.

L’évènement est national et reste aujourd’hui l’un des plus marquants des années 70.

Elles accourent et découvrent Claude allongé par terre.




La chambre de Claude François. Photo prise dans son appartement du 46 boulevard Exelmans à Paris, une semaine après la disparition du chanteur

C'est sur ce lit que ses amis et ses proches viendront se recueillir devant le corps inanimé de l'idole

16 h

Un flash spécial à la radio et à la télé, ont annonce le décès de Claude françois.






Cliquez pour entendre le Flash Spécial de RTL




C'est la stupeur dans la France entière

 










MORT DE CLAUDE FRANCOISpar GALAUTHO

Le samedi 11 mars 1978, Michel Drucker est aux Buttes-Chaumont.

Il prépare l’enregistrement des “Rendez-vous du dimanche” qui doivent être diffusés le lendemain sur TF1. Claude François est attendu à 14 heures.

Fidèle à sa réputation, il est en retard.

Avec son secrétaire qui a l’habitude de gérer les contre-temps, il convient finalement de rejoindre les studios à 15 h 30.

Puis entre dans la salle de bains de son domicile du boulevard Exelmans.

Dans l’appartement, il y a aussi sa compagne Kathalyn et son attachée de presse Marie-Thérèse Dehaeze qui, sur la terrasse, profite du soleil printanier

« À la SFP, on prépare activement son arrivée et les techniciens montent déjà le plateau, raconte Fabien Lecœuvre, dans une biographie du chanteur, Sylvie Vartan est arrivée et assiste avec Michel Drucker aux premiers pas de danse des Clodettes »

Les danseuses savent qu’il leur faudra de toute façon patienter. L’animateur également. Il décide néanmoins de prendre des nouvelles de son invité. « Lorsque j’ai téléphoné chez lui, on m’a répondu “Il prend son bain”

C’est fou le nombre de bains que Claude a pu prendre dans sa vie, au moins deux par jour. Une façon à lui de décompresser, et de sacrifier aussi à son amour de la pureté, de la propreté, du neuf »


Le 25 mars 1978, Philippe Andrieu poursuit le récit dans Télé 7 Jours : « (…)

Vers 17 h 30, on attendait toujours Claude François.

Soudain, un jeune homme pénètre dans le studio.

Il s’adressa à Sandra, une jolie Haïtienne, dont il ne savait pas qu’elle était une des Clodettes.

Il lui dit : “J’espère que vous n’aimez pas Claude François” Sandra éclata de rire.

L’inconnu reprit : “Si vous n’êtes pas de ses fans, tant mieux pour vous, il est mort !”

Le rire devint larmes.

Les Clodettes donnaient le signal du grand deuil »
À l’antenne, l’émission “Les jeux du stade” d’Antenne 2 est interrompue par Dorothée.

Le journaliste Patrick Lecocq apparaît sur le petit écran pour un flash spécial.

Les téléspectateurs qui suivent l’émission de Jean Lanzi et Robert Chapatte apprennent de sa bouche ce qui vient de se passer.

Puis c’est au tour de Guy Lux de réagir avec Sylvie Vartan, Pierre Perret et Michel Drucker.

Les funérailles ont eu lieu le 15 mars 1978 à l'église d'Auteuil.

 




Dernier hommage le mercredi 15 mars 1978 à 12 heures

Les obsèques de Claude François se déroulent à l'église d'Auteuil, à Paris

Malgré la pluie, une foule d'anonymes s'est massée sur le parvis, tandis qu'à l'intérieur tout le monde du spectacle s'est réuni pour rendre un dernier hommage à Cloclo

Sur cette photo, on peut apercevoir Orlando, Dalida, Ringo et Sheila, Guy Lux et sa productrice Lela Milcic, Michel Delpech, Eric Charden, Gérard Lenorman, André Vershuren, Patricia Coquatrix et Jean-Michel Boris ....

Partager cet article

Repost 0
Published by CLOCLO: Ces-chers-disparus
commenter cet article

commentaires

Présentation

juke1.gif

vumetredeux.gif
La vie est trop courte pour écouter triste
 <script id="_waus22">var _wau = _wau || [];
_wau.push(["colored", "xf1dmaymbd3b", "s22", "ffc20e000000"]);
(function() {var s=document.createElement("script"); s.async=true;
s.src="http://widgets.amung.us/colored.js";
document.getElementsByTagName("head")[0].appendChild(s);
})();</script>

http://pagesperso-orange.fr/pastel-cousin/livre-d%27or-texte-logo.JPG
 
Réveillez-le !!!
Boutique

Recherche

Radios

 

6928749_n.jpg

Pages

Liens